Harimau Shakti : Les armées indienne et malaisienne apprennent les techniques de survie dans la jungle

 Harimau Shakti : Les armées indienne et malaisienne apprennent les techniques de survie dans la jungle

Les armées indienne et malaisienne se sont entraînées jeudi aux techniques de survie dans la jungle au cours de leur tout premier exercice militaire conjoint « Harimau Shakti » 2018 au camp de Wardieburn à Kuala Lumpur. « Au cours de la phase 1 de l’exercice militaire, les ingénieurs de combat de l’armée malaisienne ont échangé leur expertise en matière de guerre chimique et de protection contre les agents chimiques dans la jungle avec l’équipe d’ingénieurs de combat du 3e régiment du génie de l’armée indienne », a déclaré le colonel Aman Anand, porte-parole de l’armée indienne. Les ingénieurs de combat de l’armée indienne et les ingénieurs de combat de l’armée malaisienne ont également effectué une formation pratique sur l’équipement de protection individuelle pour combattre dans un scénario de guerre chimique au cours d’opérations de contre-insurrection dans les jungles. Dans le cadre de l’échange d’experts en la matière, une conférence et une démonstration sur l’équipe de traqueurs de combat ont été organisées au camp de Wardieburn mercredi. L’équipe de traqueurs de combat (CTT) est une équipe spécialisée composée de chiens et de maîtres-chiens entraînés qui sont employés avec le personnel de combat pour le suivi et la récupération. Le CTT fait partie de l’aile des chiens de guerre qui est spécifiquement conçue comme une unité pour entreprendre diverses tâches opérationnelles impliquant des chiens et est co-localisée avec le centre d’entraînement au combat de l’armée à Johar Bahru en Malaisie. La conférence a été suivie d’une démonstration du modus operandi d’un CTT lorsqu’il est employé avec une section pour traquer des insurgés.

La conférence et la démonstration ont été menées par le capitaine Stefano de la cellule de formation de l’aile des chiens de guerre, un expert en dressage de chiens à des fins militaires qui possède une vaste expérience, notamment au sein de l’armée australienne, a ajouté le colonel Anand. C’était le quatrième jour de l’exercice, qui s’achèvera le 13 mai. La première phase de l’exercice militaire conjoint se terminera le 5 mai et la seconde commencera le 6 mai. 90 soldats de l’armée indienne et environ 123 de l’armée malaisienne participent à cet exercice. La Malaisie est le seul pays à avoir complètement éradiqué l’insurrection sur son sol.



Source de l’article

A découvrir