Tribus amazoniennes – Survival International

 Tribus amazoniennes – Survival International

Comment vivent-ils ?

La plupart des Indiens vivent dans des villages sédentaires près des rivières, et cultivent des légumes et des fruits comme le manioc, le maïs, les haricots et les bananes.

Les Yanomami vivent dans l’État de Roraima, au Brésil, et de l’autre côté de la frontière, au Venezuela.

Ils chassent et pêchent également, utilisant des poisons à base de plantes pour étourdir les poissons. Certaines tribus utilisent des fusils de chasse, d’autres des arcs et des flèches, des lances ou des sarbacanes avec des fléchettes au curare.

Seules quelques tribus amazoniennes sont nomades ; elles ont tendance à vivre profondément dans la forêt, loin des rivières. Elles pratiquent quelques cultures mais dépendent davantage de la chasse et de la cueillette.

Aujourd’hui, la plupart des Indiens d’Amazonie ont accès aux soins de santé et à l’éducation « occidentaux ». Lorsque ces services sont contrôlés par les Indiens eux-mêmes, ils sont généralement très efficaces.

Quels sont leurs problèmes ?

Presque tous les problèmes des Indiens tournent autour de la terre : les étrangers veulent soit leur terre, soit quelque chose sur ou sous la terre. Les principales menaces sont l’explosion de la prospection pétrolière et gazière, l’exploitation illégale des forêts et l’expansion rapide de l’élevage et de l’agriculture.

Terre = Vie

Les tribus indiennes dont les terres sont respectées prospèrent généralement. Mais au Brésil, les Indiens n’ont aucun droit de propriété foncière communautaire, tandis qu’au Pérou et en Colombie, de nombreux villages ont obtenu des titres fonciers il y a des décennies, mais les gouvernements et les entreprises font régulièrement fi de leurs droits.

Les Indiens de la région indigène de Raposa-Serra do Sol au Brésil parlent à Survival de leurs terres et de leur vie.

Cinq siècles après l’arrivée des premiers Européens en Amazonie, de nombreux Indiens meurent encore aux mains d’étrangers et des tribus entières sont toujours menacées d’anéantissement.

Agissez

Les tribus amazoniennes ont besoin de votre aide. Les campagnes les plus urgentes de Survival en Amazonie sont pour le Nukakdont les deux tiers sont morts au cours des 20 ans qui ont suivi le contact, pour Les Indiens non contactés du Pérou menacés par les compagnies pétrolières et les bûcherons, et pour le Indiens de Raposa-Serra do Soldont les terres sont assiégées par des riziculteurs violents.

Bruce Parry a réuni les plus grandes stars du monde de la musique pour un nouvel album de collecte de fonds. Plus « 

Extrait du site web de Survival

* Akuntsu
* Awá
* Indiens du Brésil
* Nukak
* Indiens de Raposa-Serra do Sol
* Les Indiens non contactés du Pérou
* Yanomami

S’inscrire à la liste de diffusion

Notre formidable réseau de sympathisants et de militants a joué un rôle essentiel dans tout ce que nous avons accompli au cours des 50 dernières années. Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir des mises à jour et des actions.


Source de l’article

A découvrir