« Ils m’ont aidé à ne pas faire la plus grosse erreur de ma vie ».


Aisha Taylor s’est fixé un cap régulier pour sa vie. Après des études supérieures dans le Michigan, la jeune femme s’installe à Détroit et travaille dans la finance d’entreprise. Elle décide de quitter cet emploi et de devenir chef d’entreprise. Puis une grossesse inattendue a bouleversé son univers et changé le cours de sa vie.

Son petit ami l’a poussée à avorter.

Il lui a dit : « Soit tu avortes, soit il s’en va », se souvient Aisha.

Elle était terrifiée par ce que cela pouvait signifier pour ses finances, car elle venait de quitter une entreprise pour devenir entrepreneur à plein temps.

« Et donc, je me suis dit, ‘Ok, alors qu’est-ce que cela signifie pour mes finances. qu’est-ce que cela signifie pour ma santé, et qu’est-ce que cela signifie pour mon entreprise ? » dit Aisha. « Je suivais mes rêves, alors j’avais peur de devoir y renoncer. C’était beaucoup à gérer. »

De l’incertitude à la vie

Après avoir passé une échographie, Aisha apprend qu’elle est enceinte de jumeaux à environ 10 semaines. Le père de ses bébés à naître a continué à faire pression pour qu’elle avorte. Elle hésitait sur la marche à suivre, dit-elle, et a appelé un prestataire de services d’avortement, mais, fait intéressant, personne n’a répondu au téléphone.

« J’ai fini par aller à l’église ce jour-là pour une étude biblique », dit Aisha. « Le pasteur enseignait sur le thème des tempêtes, et il a dit : « Ne prenez jamais une décision permanente sur la base de circonstances temporaires. »

« À ce moment-là, je savais qu’un avortement était permanent et que ce que je vivais – les craintes pour mes finances, les craintes que leur père s’en aille, les craintes de ce que les gens diraient de moi, et le fait de ne pas savoir ce que tout cela signifierait pour mon avenir et pour celui de mes enfants – je savais que tout cela était temporaire », a expliqué Aisha.

&#13 ;
Aisha Taylor
&#13 ;

« Ce que j’avais à faire, c’était de prendre une décision pour la vie et de laisser le Seigneur s’occuper de tout le reste », a confié à Nouvelles sur l’aide à la grossesse.

Aisha a appris l’existence d’un centre de ressources sur la grossesse dans la région où elle vivait, un endroit où elle pouvait recevoir de l’aide pour les documents et suivre des cours d’éducation parentale si elle choisissait la vie. Elle a pris rendez-vous au centre, et elle est reconnaissante d’avoir appris l’existence d’un tel endroit.

Son expérience témoigne de la disponibilité des organisations d’aide aux femmes enceintes – être là pour les femmes, écouter leurs craintes et répondre à leurs besoins.

« C’était incroyable d’avoir quelqu’un qui m’écoute parce que j’étais en plein milieu de tout avec [the babies’] papa, à prendre cette décision et à essayer de rester ferme pour choisir la vie », a déclaré Aisha.

« Une fois, je passais une journée vraiment difficile », se souvient-elle. « Il était devenu violent verbalement et a commencé à parler négativement de moi, des bébés. Et j’ai juste décroché le téléphone. Je me suis dit : « Je sais qu’ils sont fermés, mais je vais quand même appeler ».

« Je pensais que j’allais tomber sur un répondeur – mais quelqu’un a répondu ! » s’exclame Aisha. « Ils sont restés au téléphone avec moi 35 minutes. »

Cette compassion et cette attention ont aidé Aisha à tenir bon et à choisir la vie pour ses bébés.

« Je suis reconnaissante pour eux », a-t-elle déclaré.

Tweet This : C’était incroyable d’avoir quelqu’un qui m’écoute, de prendre cette décision &amp ; d’essayer vraiment de rester ferme pour choisir la vie – une maman qui fait l’éloge de l’aide à la grossesse.

Le père des jumeaux est parti, et les parents d’Aisha l’ont encouragée à rentrer dans l’Ohio. Elle dit qu’ils l’ont soutenue et continuent de le faire.

Ses bébés sont nés il y a près de huit ans, et le rêve d’Aisha de devenir chef d’entreprise s’est réalisé.

[Click here to subscribe to Pregnancy Help News!]

Restauration réalisée

&#13 ;
Aisha Taylor
&#13 ;

Pour Aisha, la boucle est bouclée depuis cette grossesse non planifiée, il y a plus de huit ans, et elle voit la beauté dans ce que beaucoup considèrent comme des cendres.

« La Bible dit que Dieu restaure les années que les sauterelles ont mangées », dit-elle. « Je suis reconnaissante qu’ils [the pregnancy center staff) were there for me during the time when I was lost.” 

It felt at the time like her world was falling apart, that everything she knew was collapsing in front of her. But then she sought out pregnancy help.

“They helped me to not make the biggest mistake of my life,” Aisha said. “And I’ve told them, ‘I can’t give back what you’ve done for me but what I can do is pay it forward.’” 

Tweet This: “They helped me to not make the biggest mistake of my life” – mom who was pressured to abort her twin, praising pregnancy help

She describes her life during the past eight-plus years as “a beautiful restoration.”

“I was someone who was radically pro-choice, and I remember being taught that people who are pro-life hated women,” she recalled. “I was naive enough to believe that. It wasn’t until I was in my 30s, pregnant unexpectedly and going through all that stuff, that I realized what I had been taught wasn’t true.”

The falsehoods continue, she said, especially after the Supreme Court’s decision in the Dobbs v. Jackson Women’s Health case.

“Hearing all the media’s justification for why women need abortion, it was so triggering,” said Aisha. “Because it reminded me of everything that my twins’ dad told me, literally everything,” 

“But instead of one person being told that, it’s all women who are unexpectedly pregnant being told their lives will fail if they go through a pregnancy, that their kids will fail if they go through this pregnancy,” she continued. “That’s a lie. That’s what he told me, and it was a lie to convince me to abort my kids. It’s fired me up in such a good way.”

A dream, a book, and a Christian reborn

Aisha Taylor

Although her personal plans may have been delayed, her desire to become an entrepreneur came to pass with added bonuses – a book and a mission.

Aisha now teaches personal finance workshops; she has a blog and a YouTube channel.

“My focus is single moms,” she said.

Aisha wanted to give back for the help she received, so brought her program to pregnancy centers, teaching budgeting and personal finance to other single moms. She has also served on a pregnancy center board and is now training to become a part-time advocate for another center in the Cleveland area. Aisha expects to begin seeing clients in January.

She’s also written a book based on her experiences. Navigating the Impossible: A Survival Guide for Single Moms from Pregnancy through the First Year of Motherhood published in August.

“God had me write this book about everything I learned from pregnancy through the first year of motherhood,” Aisha said. “That process to choose life, and what that looked like and how it was,” Aisha said. 

“It’s not easy to not know what the future holds,” she said. “It’s not easy to watch somebody walk out of your life and disparage you in the process. It’s not easy to have friends laugh and talk about you behind your back because you’re pregnant out of wedlock.” 

“None of that is easy,” said Aisha. “But it was easy because I knew that my kids deserved to live, and then I ended up writing a book about it.” 

Although she knew about God as a child and through her young adult years, Aisha decided to rededicate her life to Christ in 2011. In addition to all the other happenings in her life, she teaches online Bible studies.

Aisha considers it her calling to reach out to women to give them hope and empower them to believe in themselves, to be able to choose life.  

“Women have to know that they’re being lied to,” Aisha said. “They have to know that there is hope because they’re only being told that there is no hope. It gave me such a purpose, to give them hope that they can make it, and that God has a purpose and plan for them, and He has a purpose and plan for their babies.”





Source de l’article

A découvrir