America’s Survival, Inc. – Blog

 America’s Survival, Inc. – Blog


photo

Voici le blanchiment du virus de la Chine


Par Cliff Kincaid – 26 mai 2021

Le lutteur «pro» John Cena a présenté des excuses aux dirigeants communistes chinois pour avoir reconnu l’existence de la Chine libre à Taiwan. «Je suis vraiment désolé. Vous devez comprendre que j’aime et respecte la Chine », a déclaré Cena. La même attitude obséquieuse caractérise China Joe et la communauté américaine du renseignement. Ils sont aussi «professionnels» que les lutteurs qui organisent de faux matchs sanglants et sanglants pour les cotes.

Le nombre de morts approche les 600 000 mais Chine Joe affirme que la communauté américaine du renseignement (au coût de 70 milliards de dollars par an) ne peut pas comprendre ce qui s’est passé. Je ny crois pas.

Chine Joe un commandé une autre enquête. Mais la conclusion est prédéterminée. Considérez les options.

China Joe dit que la communauté américaine du renseignement s’est «fusionnée autour de deux scénarios probables» mais n’est pas parvenue à une conclusion définitive sur cette question. Les deux scénarios probables sont qu ’« il a émergé d’un contact humain avec un animal infecté ou d’un accident de laboratoire ».

Remarquez ce qui manque? Qu’en est-il de la libération délibérée d’une arme biologique?

Pourquoi cette conclusion probable est-elle hors de la table? La Chine n’est-elle pas gouvernée par un régime communiste impitoyable et meurtrier? Croyons-nous en quelque sorte incapable de fabriquer une telle arme?

Le gouvernement nous ment, et la nouvelle annonce de China Joe est plus ou moins la même. Il est conçu pour exonérer les dirigeants communistes chinois de la responsabilité pénale du meurtre de notre peuple.

Le gouvernement sait ce qui se passe et ne veut tout simplement pas nous le dire. Sa stratégie nationale de biodéfense de 2018 déclarait: «Plusieurs pays ont conduit des programmes d’armes biologiques clandestins et un certain nombre de groupes terroristes ont cherché à acquérir des armes biologiques. Dans de nombreux pays du monde, les agents pathogènes sont stockés dans des laboratoires dépourvus de mesures de biosécurité, où ils pourraient être détournés par des acteurs qui souhaitent nuire. »

Tout cela décrit la Chine, à l’exception du fait que les «acteurs qui souhaitent nuire» sont les dirigeants eux-mêmes. C’est la conclusion que China Joe et la communauté du renseignement veulent désespérément éviter.

Pourquoi le camouflage? Il y a trop d’argent à gagner par les élites qui font des affaires avec la Chine. Ou la communauté du renseignement (IC) est complètement infiltrée. Ou les deux.

China Joe dit qu’il y a «deux éléments» dans le CI qui croient en l’une des conclusions. Un élément penche davantage vers un autre, et «la majorité des éléments ne croient pas qu’il y ait suffisamment d’informations pour évaluer l’un comme étant plus probable que l’autre».

L’incompétence, la confusion et la désinformation sont ce que nous obtenons pour 70 milliards de dollars par an.

Le directeur du FBI, Christopher Wray, a donné un 7 juillet 2020, parole, intitulé «La menace posée par le gouvernement chinois et le Parti communiste chinois à la sécurité économique et nationale des États-Unis». Il a notamment déclaré: «Nous devons être lucides sur la portée de l’ambition du gouvernement chinois. La Chine – le Parti communiste chinois – pense qu’elle est dans une lutte générationnelle pour surpasser notre pays en termes de leadership économique et technologique… La Chine est engagée dans un effort de l’ensemble de l’État pour devenir la seule superpuissance du monde par tous les moyens nécessaires. »

Wray n’a pas eu le courage de déclarer que «l’effort de l’ensemble de l’État» comprend le largage d’armes biologiques.

Comme je l’ai noté dans une chronique précédente, «The Smoking Gun in the China Virus Caper», nous savons que les rouges chinois mentent, trichent et volent dans les relations mondiales avec les États-Unis. Nous savons que le plus grand meurtrier de masse de l’histoire, Mao, est sur leur devise. Nous savonsils dirigent des camps de travail que remplis de dissidents politiques. Nous savonsils font mourir de faim des enfants dans les orphelinats. Nous savons que grâce à leur politique de l’enfant par famille, ils ont pratiqué des avortements forcés sur les mères et inséré de force des dispositifs de contrôle des naissances chez les femmes. Ils sont en tête du monde en matière d’avortements, avec un total de plus de 401 millions (1956-2018). Un régime présenté athée, nous savons qu’ils persécutent les chrétiens.

Il est donc logique et naturel qu’ils libèrent un virus délibérément pour bouleverser l’ordre mondial, dans le but de jeter les bases d’un virus qu’ils domineront.

La charge de la preuve incombe à ceux qui soutiennent le contraire.

Les démissions ne suffisent pas. Ceux des établissements politiques, médicaux et scientifiques américains qui ont travaillé avec la Chine sur ces expériences meurtrières qui continuent de tuer des gens dans le monde doivent être traduits en justice.

La communauté du renseignement ne veut pas dire la vérité parce que dans ces circonstances, le peuple américain exige la justice et le châtiment contre les chinois rouges.

Tous ces divers «éléments» du CI devraient être dissociés et abolis. Ils sont pires qu’inutiles. Ils servent les intérêts de la Chine.

La seule a choisi pire que la performance du CI est l’incapacité de certains à reconnaître la mort et la destruction autour de nous.

Je reçois toujours des courriels fous sur la «fausse pandémie», avec une personne ajoutée: «Je dois conclure que s’il s’agissait d’une arme biologique créée par la Chine, ils ont fait un très mauvais travail!»

Je n’ai que mépris et dégoût pour ceux qui minimisent ce super virus. C’est un tueur. Près de 600 000 morts rien qu’en Amérique.

Où est le «pistolet fumant» pour prouver que quelqu’un a réellement conçu un virus qui a tué des milliers de personnes?

Le pistolet fumant est pour tous à voir – la nature du communisme, et la nature du régime chinois rouge.

* Cliff Kincaid est président d’America’s Survival, Inc. www.usasurvival.org


Déclaration du président Joe Biden sur l’enquête sur les origines du COVID-19

26 MAI 2021
Au début de 2020, lorsque le COVID-19 est apparu, j’ai appelé le CDC à accéder à la Chine pour en savoir plus sur le virus afin que nous puissions le combattre plus efficacement. L’incapacité à faire venir nos inspecteurs sur le terrain au cours de ces premiers mois entravera toujours toute enquête sur l’origine du COVID-19.

Néanmoins, peu de temps après mon accession à la présidence, en mars, j’ai demandé à mon conseiller à la sécurité nationale de charger la communauté du renseignement de préparer un rapport sur leur analyse la plus à jour des origines du COVID-19, y compris s’il résultait d’un contact humain avec un animal infecté ou d’un accident de laboratoire. J’ai reçu ce rapport plus tôt ce mois-ci et j’ai demandé un suivi supplémentaire. À ce jour, la communauté américaine du renseignement s’est «fusionnée autour de deux scénarios probables» mais n’est pas parvenue à une conclusion définitive sur cette question. Voici leur position actuelle: «alors que deux éléments de la CI penchent vers le premier scénario et que l’un se penche davantage vers le second – chacun avec une confiance faible ou modérée – la majorité des éléments estiment qu’il n’y a pas suffisamment d’informations pour en évaluer un comme étant plus probable que l’autre. »

J’ai maintenant demandé à la communauté du renseignement de redoubler d’efforts pour collecter et analyser les informations qui pourraient nous rapprocher d’une conclusion définitive, et de me faire rapport dans 90 jours. Dans le cadre de ce rapport, j’ai demandé des éléments d’enquête supplémentaires qui pourraient s’avérer nécessaires, y compris des questions spécifiques pour la Chine. J’ai également demandé que cet effort inclue le travail de nos laboratoires nationaux et d’autres agences de notre gouvernement pour accroître les efforts de la communauté du renseignement. Et j’ai demandé à la communauté du renseignement de tenir le Congrès pleinement informé de ses travaux.

Les États-Unis continuentont également à travailler avec des partenaires partageant les mêmes idées dans le monde entier pour faire pression sur la Chine pour qu’elle participe à une enquête internationale complète, transparente et fondée sur des preuves et pour donner accès à toutes les données et preuves pertinentes.

photo

Les psychopathes de Pékin, Moscou et Washington

Par Cliff Kincaid – 25 mai 2021

Le Netflix documentaire, «American Murder», raconte l’histoire d’un homme du Colorado qui a tué sa femme enceinte et ses enfants afin de pouvoir commencer une nouvelle vie avec sa maîtresse. J’attends avec impatience le documentaire de Netflix, «Chinese Mass Murder», sur la façon dont le régime chinois rouge a lancé une arme biologique sur le monde, dans le cadre d’un plan visant à détruire les États-Unis et d ‘ autres nations occidentales, afin de parvenir à la domination mondiale.

Peut-être que Barack Hussein Obama peut recommander un tel film, puisque Barack et Michelle Obama ont signé un accord pluriannuel avec Netflix pour produire des émissions originales.

J’en doute en quelque sorte.

Peut-être que Netflix peut également préparer un documentaire sur le président russe, Vladimir Poutine, qualifié de «tueur» par le président américain China Joe Biden. Poutine a été lié à l’empoisonnement de divers dissidents qui menacent son pouvoir. Néanmoins, Biden rencontre Poutine le 16 juin. C’est un tueur avec lequel Biden peut faire des affaires. Xi en est un autre.

Non seulement cela, mais Biden a précédé la réunion de Poutine en approuvant son lucratif gazoduc vers l’Allemagne, donnant au dictateur une influence sur l’Europe. Peut-être que la prochaine réunion au sommet de Biden sera avec le président chinois, pour dire que tout est pardonné pour avoir libéré un virus qui a tué près de 600 000 Américains.

Le président Xi fait passer Poutine comme un piker lorsqu’il s’agit de campagnes d’extermination.

L’esprit d’un meurtrier est quelque chose à méditer.

L’émission Netflix est instructive en ce que le tueur, Chris Watts, montre comment il a pu mentir avec un visage impassible et nier tout rôle dans les meurtres. C’était un très bon menteur. Après avoir tué sa famille, il vient chez lui pour rencontrer des voisins et des policiers à leur recherche. Il agit comme s’il était vraiment perplexe face à leur disparition. Il intimement sa femme, comme s’il s’attendait à ce qu’elle réponde. Il utilise les médias comme porte-parole pour trouver la «vérité».

Cette approche froide et calculatrice du meurtre de masse contraste avec les vidéos personnelles de la famille s’amusant et profitant de la vie. Un observateur a dû penser que ce pauvre type était une épave physique et émotionnelle alors que les autorités tentaient de retrouver ses proches. Le «mari inquiet» Watts est capturé dans une caméra corporelle et des images d’interrogatoire alors que la police tente de retrouver les membres de la famille disparus. Il semble coopératif. La seule note discordante est un voisin dit que les Watts étaient anormalement nerveux alors qu’ils fouillaient une maison vide et regardaient des images de caméra de sécurité du camion de Watts reculant dans son garage.

En revanche, les empreintes digitales de la Chine ont été partout sur le virus depuis le début. Pourtant, les apologistes du régime, comme Bill Gates, ne voulaient même pas l’appeler le virus chinois.

Le monstre maléfique Chris Watts est en effet un meurtrier américain, mais il est aussi la personnification d’un régime chinois qui prétendait que le virus chinois provenait d’animaux, même de soldats américains ou d’un laboratoire américain. Les autorités chinoises utilisaient les techniques de désinformation des officiels soviétiques. Ils étaient déterminés à échapper à tout blâme pour avoir conçu un virus qui a tué des millions de personnes.

Finalement, dans le documentaire Netflix, vous voyez comment Watts s’effondre, après avoir échoué à un test polygraphique, blâmant d’abord sa femme pour le meurtre de ses deux jeunes filles, puis admettant qu’il les a toutes tuées. Il a enterré sa femme sur la propriété des réservoirs de pétrole où il avait travaillé et a mis les cadavres de ses filles dans les réservoirs de pétrole eux-mêmes.

Watts est un psychopathe qui purge actuellement cinq peines d’emprisonnement à perpétuité. Le régime communiste chinois est également psychopathe. Il n’a pas été isolé et ses dirigeants continuent de faire des ravages dans le monde.

Avec diverses sources concédant que le virus provenait d’un laboratoire chinois maintenant, nous assistons à un autre tournant dans l’opération de désinformation chinoise. Je pense que les communistes finiront par admettre, puisque les preuves sont accablantes, qu’une «erreur a été commise» et que le virus s’est en quelque sorte échappé du laboratoire.

China Joe accueillera cet exemple de la façon dont les communistes se sont révélés francs et raisonnables, et dira qu’il est temps pour les établissements de santé et médicaux américains aident les Chinois à rendre leurs laboratoires plus sûrs et à sauver le monde d ‘une autre épidémie.

Ainsi, on peut s’attendre à une «fin heureuse» à cette histoire, mais sans aucune responsabilité pour les millions de morts, pareil pour le cours d’un régime qui assassine des gens à volonté et même de façon aléatoire, selon les caprices et les désirs de le régime.

Avant d’arriver à ce point, le plus rapidement possible, nous devons déconstruire les mensonges sur le virus chinois, de la même manière que la police soupçonnait Chris Watts de mentir entre ses dents à propos du meurtre de sa famille. L’avenir de notre planète en dépend.

Je suis passé en revue mes colonnes pendant environ un an, alors que je disséquais les mensonges du régime, cherchant pourquoi Xi et ses hommes de main mentaient et pourquoi tant de gens en Occident, en particulier les journalistes, refusaient de voir la vérité.

À son honneur, le président Trump a compris dès le départ que le virus chinois était un tueur dangereux et il soupçonnait il s’agissait d’une arme biologique. Par conséquent, il était déterminé à financer des vaccins efficaces que la Chine Joe a exploités à ses propres fins politiques.

Il y a plus d’un an, dans ma chronique, «Un monstre de Frankenstein dévorant le monde», j’ai noté le moment curieux du virus, en disant: «Le président Trump allait dans le sens d’une politique américaine avant que les Chinois ne déchaînent leur virus sur le monde. »

En revanche, les hauts responsables de Chine Joe ont récemment rencontré des responsables communistes chinois et n’ont pas du tout soulevé la question du virus chinois. Il ne donne pas non plus de crédit à Trump pour les vaccins.

De notre point de vue, en tant que victimes des régimes Xi, Poutine et Biden, nous devons exiger un tribunal de Nuremberg pour les communistes et leurs crimes.

L’appel pour un Tribunal de Nuremberg du communisme, sur le modèle des procès des dirigeants nazis après la guerre, a été lancé par le regretté dissident soviétique Vladimir Bukovsky, qui a parfaitement compris que les exercices politiques anti-Trump de la «porte de la Russie» des politiciens du Parti démocrate étaient, en fait, le travail des sympathisants russes dans un grand plan de désinformation et de subversion conçu pour masquer l’avancée du communisme mondial sous la Chine.

Il est frustrant de voir tout cela se produire alors que tout était prévisible, et nous l’avons prédit dans notre livre, L’épée de la révolution et l’apocalypse communiste.

Utilisant la dialectique marxiste, en particulier la «scission sino-soviétique» trompeuse, les marxistes ont joué l’Occident comme les imbéciles que nous sommes.

Dans un 2007 adresse intitulé «Repenser l’histoire et l’avenir du Parti communiste», l’éminent historien de gauche Gérald Horne a fait deux observations très importantes sur ce qui se passait dans notre pays et dans le monde. Premièrement, il a prédit la montée en puissance de Barack Hussein Obama et a identifié son mentor, le membre du Parti communiste Frank Marshall Davis. C’était avant qu’Obama ne soit élu pour son premier mandat. Puis Horne a prédit la montée de la Chine communiste.

Comme je l’ai souligné dans une chronique précédente, la montée en puissance de la Chine a été rendu possible par Obama, qui, après ses deux mandats, a rendu visite au dictateur chinois Xi en Chine, en 2017 Rencontre de ce que la presse chinoise a décrit comme des «cadres vétérans» ou des fonctionnaires communistes.

«Xi a fait une évaluation positive des efforts d’Obama pour promouvoir la Chine et les États-Unis. relations pendant sa présidence », a déclaré la presse Chinse. C’était une preuve supplémentaire, si nous en avions besoin, qu’Obama était un marxiste taupe faisant la demande de la Chine pendant qu’il était au pouvoir.

Les Chinois communistes utilisent la tactique de la dialectique marxiste, décrite par le commandant de l’Armée rouge chinoise Lin Biao comme une «bombe atomique spirituelle», bien supérieure à la réalité. Dans le cas de Covid-19, la manœuvre est claire: la Chine dominera et sauvera le monde qu’elle a détruit. Les communistes et leurs compagnons de voyage, y compris Obama, doivent être tenus pour responsables.

Faites-les traduire en justice pour crimes contre nos compatriotes américains. Ils ont du sang sur les mains.

* Cliff Kincaid est président d’America’s Survival, Inc. www.usasurvival.org


Trump a été saboté par le Medical Deep State

Par Cliff Kincaid – 8 mars 2020

Extrait: Le virus chinois a été traité comme un simple événement naturel ou un incident malheureux qui nous oblige à céder plus de pouvoir sur nos vies à ce que les critiques appellent depuis longtemps l’état médical profond. Sous la pression d’une menace étrangère, le président Trump s’est appuyé sur ces «professionnels» de la santé. Mais le résultat a été des histoires du Washington Post sur «Comment l’administration Trump a perdu le contrôle de la crise des coronavirus» et du New York Times sur la façon dont «le coronavirus arrive pour la présidence de Trump». C’est le nouveau récit conçu pour faire tomber Trump.

Le président a une autre option: mettre l’armée en charge de la réponse au coronavirus et passer rapidement sur le pied de guerre avec la Chine communiste, source de l’épidémie.

Coronavirus, mensonges de la Chine et recherche sur les armes biologiques

Par Cliff Kincaid – 16 mars 2020

Extrait: les Américains essaient de rester en sécurité, alors que le gouvernement tente de contenir la propagation du coronavirus. Au fur et à mesure que cela se déroulera, espérons que nos «agences de renseignement» se pencheront de manière objective et honnête sur l’origine de ce virus – et si d’autres maladies sont prévues pour l’Amérique et le monde. Un cas récent de prétendu «espionnage universitaire» publie la Chine soulève le spectre de l’implication américaine dans la recherche chinoise sur la guerre médicale et / ou biologique.

En affirmant que le coronavirus chinois était originaire des États-Unis, les Chinois ont pris une page de l’ancien manuel soviétique. Alors que l’inquiétude au sujet du sida augmenté dans les années 80, l’Union soviétique a lancé une campagne de désinformation accusant un laboratoire militaire américain d’avoir développé le virus qui causait le VIH / sida.

Les Soviétiques mentaient pour dissimuler leur propre programme d’armes biologiques. Est-ce cela qui inspire les mensonges chinois?

Émission de radio. 20 mars 2021. Invités: Cliff Kincaid & Trevor Loudon. Sujet: Comment la Chine a laissé le coronavirus se propager exprès.

Un monstre de Frankenstein dévorant le monde

Par Cliff Kincaid – 23 mars 2020

Extrait: Après avoir sauvé l’économie américaine (s’il obtient un jour le soutien du Parti démocrate), il [Trump] avoir étudier comment le NIH et le CDC ont permis à l’industrie biomédicale chinoise de progresser au point de devenir un monstre de Frankenstein menaçant le monde.

Incroyablement, le site Web du CDC vante toujours la «collaboration» avec le régime. Le CDC et le gouvernement chinois «ont collaboré au cours des 30 dernières années pour répondre aux priorités de santé publique affectant les États-Unis, la Chine et le monde», proclame le site Web du CDC. Le CDC dit qu’il a trois employés dans le pays et 11 personnes employées localement pour aider le bureau.

Les Chinois rouges ont menti, les Américains sont morts et les Américains ont prié

Par Cliff Kincaid – 4 avril 2020

Extrait: Selon moi, le virus chinois était une vengeance des tarifs douaniers de Trump sur les produits chinois. Sinon, la Chine et ses servantes à l’Organisation mondiale de la santé ont rapidement alerté le monde sur la nature de cette bête. Ils ont menti et les Américains sont morts.

Bien que les opinions diffèrent, le consensus des différents experts médicaux est qu’il s’agit d’une maladie très contagieuse, avec des symptômes dans les cas graves bien pires que la grippe, des lésions pulmonaires pires que la grippe et un taux de mortalité globale qui peut être bien pire que saisonnier. grippe.
Le président Trump n’avait pas d’autre alternative que de s’en remettre à ces pouvoirs. Mais il doit soupçonner, en raison de sa nature contagieuse et mortelle, que le virus a peut-être été conçu. La Chine a un programme d’armes biologiques qui a été documenté par des autorités telles que l’ancien scientifique soviétique Ken Alibek et l’analyste Eric Croddy. Personne avec un esprit sérieux ne suppose que ce n’est qu’une coïncidence si le virus est sorti d’une région avec un laboratoire chinois menant des recherches secrètes.

Bill Gates adore à l’autel de Chine

Par Cliff Kincaid – 9 avril 2020

Extrait: Qu’est-ce il est [Gates] dire, exactement, la nature du coronavirus et d’où il vient? Etest-ce qu’il ne dit PAS c’est? Les réponses à un biais pro-chinois inquiétant de la part de Gates.

Une discussion sur Reddit, il n’a pas tenu la Chine pour responsable d’avoir prétendu, par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé, que la maladie ne pouvait pas être transmise entre humains. En fait, il a félicité la Chine pour sa réponse et a déclaré que le nom ne devrait pas être «virus chinois». Il a apparemment trouvé cela offensant.

Enquêter sur les sources du mal dans le monde

Par Cliff Kincaid 10/04/2020

Extrait: La mauvaise gestion du cas du charbon par le FBI est pertinente en raison de la nécessité d’enquêter sur la source du coronavirus, la Chine communiste, et si les empreintes digitales du régime sont sur la libération de la maladie mortelle. Le 28 janvier, alors que le virus du coronavirus se propageait aux États-Unis et en Europe, le ministère de la Justice a annoncé que le Dr Charles Lieber, directeur du département de chimie et de biologie chimique de l’Université Harvard, et deux ressortissants chinois avaient été inculpés pour aide. La Chine communiste… Refuser d’admettre, à l’avance, que le mal provient de régimes terroristes et de groupes terroristes, ce n’est pas du journalisme professionnel. C’est l’aveuglement moral, exercé au nom du politiquement correct. Ces journalistes refusent d’identifier les sources du mal dans le monde.

Directeur du NIH au milieu du scandale du virus en Chine

Par Cliff Kincaid 28/04/2020

Extrait: les journalistes… préféreraient interférer pour le régime chinois plutôt que d’informer le peuple américain sur des recherches controversées qui pourraient avoir engendré la libération chinoise du coronavirus…Au milieu de ce scandale se trouve le directeur du NIH, le Dr Francis Collins, un héritage d’Obama qui affirme publiquement sa foi chrétienne mais qui collabore depuis longtemps avec le régime communiste chinois.

C’est ce que craignent vraiment les médias – la divulgation de preuves que les Chinois ont conduit des expériences virales dangereuses avec l’aide de l’administration Obama.

photo

Trahison, chantage et guerres à venir

Par Cliff Kincaid – 23 mai 2021

Chine Joe Biden vend l’Amérique si vite qu’il est difficile de suivre les nouveaux développements.

Notant que Jeffrey Epstein, le chef d’un réseau international de trafic sexuel d’enfants, avait «échappé à la justice» du ministère de la Justice, le sénateur Ben Sasse a maintenant attiré l’attention sur les gardes de service lors du « suicide »de Jeffrey Epstein ayant conclu un accord de plaidoyer de 100 heures de service communautaire. Ils n’auront aucune peine de prison en vertu de l’accord avec le gouvernement fédéral.

Epstein a échappé à la justice (d’abord sous le procureur général de Trump, Bill Barr) et, avec ce nouveau développement sous Biden, nous ne saurons peut-être jamais comment il est mort et si les enregistrements qu’il a faits de rencontres sexuelles publiées des richesses et des célèbres sont en la possession des Russes. et les Chinois.

Le sénateur déclarer, «Les victimes d’Epstein ont échoué à chaque tournant. Cent heures de service communautaire est une blague – ce n’est pas un tribunal de la circulation. Le chef d’un réseau international de trafic sexuel d’enfants a échappé à la justice, ses co-conspirateurs ont eu leurs secrets dans la tombe avec lui, et ces gardes vont ramasser des ordures sur le bord de la route.

Le développement survient alors que le milliardaire Bill Gates, un ami proche d’Epstein, divorce de sa femme, avec des rapports faisant état d’une relation plus substantielle entre Bill Gates et Epstein. Gates, un grand soutien des Nations Unies et ami personnel de Barack Hussein Obama, avait publié une déclaration tentant d’excuser son association d’Epstein.

Bien sûr, China Joe n’est pas un modèle de vertu moral. Il est un violeur accusé, une femme renifleur de cheveux et un plagiaire reconnu, célèbre pour se vanter lors d’une réunion du Conseil des relations étrangères (CFR) en 2018 de retenir l’aide à l’Ukraine pour forcer le licenciement d ‘ un procureur. Ses actions, sans parler de celles de Hunter, offrent un formidable matériel de chantage.

Pendentif ce temps, Chine Joe le 15 mai annoncé son intention de nommer Christopher Fonzone comme avocat général du bureau du directeur du renseignement national. Il a travaillé pour le gouvernement chinois et Huawei, le géant chinois des télécommunications, instrument d’espionnage chinois et cible de la NSA.

Dans un rapport de 2012, le House Intelligence Committee avait qualifié Huawei de menace pour les intérêts de sécurité nationale des États-Unis.

La déclaration de la Maison Blanche sur ses qualifications a ignoré son service en Chine. Mais il a été contraint de divulguer le travail dans un questionnaire soumis à la commission du renseignement du Sénat.

Il s’agit d’une critique d’article, car les principaux responsables du renseignement de Biden sont déjà critiques pour avoir dissimulé des preuves que la Chine a libéré le virus chinois d’un laboratoire. Admettre ce qui est manifeste le cas rendrait plus difficile pour l’administration Chine Joe de se rapprocher de la Chine encore plus qu’elle ne le fait déjà.

La montée en puissance de la Chine a été rendue possible par Obama. Désormais, sous Biden, la relation deviendra encore plus profonde, alors que les responsables du renseignement de Chine Joe s’efforcent d’obscurcir l’origine et la nature du virus chinois.

En termes de «justice sociale», mais pas pour les victimes américaines du virus chinois, le cabinet d’avocats Fonzone dit il «condamne fermement toutes les formes de haine, de xénophobie, de sectarisme et de violence.» L’entreprise a également un «programme de responsabilité sociale».

La nomination de Fonzone est une preuve supplémentaire de la façon dont l’établissement du renseignement américain et le Parti démocratique travaillent main dans la main avec la Chine communiste.

Ses autres clients comprenaient Apple, Twitter et Facebook.

Pendant ce temps, Vladimir Poutine et les Russes ont remporté une victoire majeure en obtenant de Chine Joe pour un gazoduc russo-allemand vers l’Europe qui est en cours de construction par une société gérée par un ancien agent de renseignement communiste est -allemand.

Nous aurions dû voir cela venir: Biden, et non Trump, était le véritable agent russe.

Vous voyez combien il est difficile de suivre les trahisons de China Joe.

Mais Israël le sait aussi, car il a été contraint à un «cessez-le-feu» avec l’organisation terroriste Hamas, soutenue par la Russie, la Chine et l’Iran. C’est ce que Jeff Nyquist et moi appelons le «Jihad rouge» dans notre livre par ce nom.

Le conflit a été précédé d’une action provocatrice, lorsque Biden a annoncé une aide américaine de 235 millions de dollars aux Palestiniens. Cela «reconstruira mieux» l’infrastructure dont le Hamas a besoin pour cacher les armes.

La Russie et la Chine peuvent être satisfaites, du moins pour le moment, des concessions de Biden. Mais Israël est toujours dans les sites cibles.

Biden poursuit une stratégie d’apaisement de l’Iran qui pourrait conduire à une guerre majeure cette année.

L’envoyé de Biden en Iran, Robert Malley, était «une féroce critique de la politique iranienne de Trump», note le groupe marxiste anti-israélien Code Pink. Son travail consiste à relancer l’accord nucléaire iranien d’Obama en 2015.

Le regretté auteur et analyste anticommuniste Herbert Romerstein a noté que le père de Robert Malley, Simon Malley, était une figure importante du Parti communiste égyptien, était pro-soviétique, passionnément anti-Israël et anti-occidental. Il a été expulsé d’Egypte et plus tard de France pendant un certain temps, pour être accueilli plus tard lorsque le gouvernement plus à gauche du socialiste François Mitterrand a pris le pouvoir à Paris.

Robert Malley était PDG de l’International Crisis Group, financé par Soros.

Expliquant l’approche d’Obama / Biden, la chroniqueuse Caroline Glick note qu’ils ont fait valoir que l’Iran «devait être autonomisé et que les alliés américains devaient être affaiblis». Elle a cité le vice-président de l’époque, Joe Biden, qui avait déclaré en 2013: «Notre plus gros problème était nos alliés.»

Israël se prépare à la guerre. L’Iran, la Chine et la Russie le sont aussi.

* Cliff Kincaid est président d’America’s Survival, Inc. www.usasurvival.org


Déclaration de Sasse sur la condamnation d’Epstein Guard
Mai 21, 2021
Le sénateur américain Ben Sasse, membre du Comité judiciaire du Sénat, a publié la déclaration suivante après que les gardes lors du suicide de Jeffrey Epstein aient conclu un accord de plaidoyer de 100 heures de service communautaire.

«Apparemment, le ministère de la Justice n’a pas encore fini de s’embarrasser. C’est inacceptable. Les victimes d’Epstein ont échoué à chaque tournant. Cent heures de service communautaire est une blague – ce n’est pas un tribunal de la circulation. Le chef d’un réseau international de trafic sexuel d’enfants a échappé à la justice, ses co-conspirateurs ont eu leurs secrets dans la tombe avec lui, et ces gardes vont ramasser des ordures sur le bord de la route. Le public mérite un rapport complet sur les échecs du Bureau of Prisons et Main Justice doit redoubler son travail pour traduire en justice chacun des co-conspirateurs d’Epstein. « 

Photo

Les ovnis sont le moindre de nos problèmes

Par Cliff Kincaid– 21 mai 2021

Tucker Carlson est exigeant que le Pentagone protège l’Amérique des objets volants non identifiés, ou ovnis. Je pense que les seuls «extraterrestres» dont nous devrions nous préoccuper sont le type illégal qui traverse la frontière. Nous en avons des photos, et ce ne sont pas de petits hommes verts qui disent: «Emmenez-moi vers votre chef».

Alors que nos frontières s’effondrent, l’Amérique et Israël sont en retraite, alors que China Joe prouve que la Russie et le Hamas peuvent également compter sur lui.

Premièrement, Biden a renoncé aux sanctions qui auraient rendu plus difficile l’achèvement du gazoduc russe Nord Stream 2. Ensuite, Biden a fait pression sur Israël pour un cessez-le-feu avec le groupe terroriste Hamas.

Sur Capitol Hill, le sénateur Bernie Sanders introduit une résolution commune bloquant la vente récente de 735 millions de dollars d’armes à Israël. L’effort, soutenu par les représentants Alexandria Ocasio-Cortez, D-N.Y., Mark Pocan, D-Wis., Et Rashida Tlaib, D-Mich., Pourrait ne pas réussir. Mais comme l’a noté l’Institute for Policy Studies, «des mouvements sociaux progressistes et un nombre croissant de membres du Congrès» se retournent contre Israël.

“Dites à vos représentants au Congrès de se joindre à Bernie Sanders et à AOC pour arrêter un transfert d’armes de 735 millions de dollars vers Israël!” déclare Code Pink, un groupe qui a eu l’oreille de Barack Hussein Obama. Pendant ce temps, le Parti pour le socialisme et la libération faisait partie des dizaines de groupes communistes qui prétendaient avoir jeté des millions de personnes dans le monde dans les rues «en solidarité avec les Palestiniens qui résistent à la brutalité israélienne meurtrière». Un de leurs façades est la Coalition ANSWER.

C’est ce type de pression qui a conduit Biden à demander à Israël d’arrêter de combattre les terroristes, qui utilisaient des civils comme boucliers humains, sous le couvert d’un «cessez-le-feu». C’est le même type de pression qui a conduit Biden à approuver un gazoduc qui met l’Europe sous la coupe de la Russie et donne à Vladimir Poutine une contrainte énergétique sur certains de nos «alliés».

Si un membre du Congrès devait être sous la surveillance de la NSA en tant qu’agent étranger, ce devrait être Sanders. Des documents montrent que, dans les années 80, il a collaboré avec les «comités de paix» soviétiques et est-allemands pour arrêter le déploiement de missiles nucléaires par le président Reagan en Europe, afin de contrer un énorme avantage nucléaire stratégique soviétique. Sanders avait ouvertement rejoint la campagne soviétique de «gel nucléaire» pour saper la montée en puissance de Reagan.

Le nom de Bernie Sanders, alors identifié comme l’ancien maire de Burlington, dans le Vermont, apparaît même sur une liste d’orateurs lors d’un événement du Conseil de la paix américain en 1989 pour «mettre fin à la guerre froide» et «financer les besoins humains». Parmi les autres orateurs à l’événement du Conseil de la paix des États-Unis figuraient le représentant John Conyers, un démocrate du Michigan; Gunther Dreifahl du «Conseil de la paix» est-allemand; Jack O’Dell, l’assistant de Jesse Jackson; et Zehdi Terzi, responsable de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Le Conseil de paix américain était un front du Parti communiste.

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu understands what Israel is facing. “The true backer of much of this aggression is Iran,” he said, in regard to the attacks from Hamas. In fact, it’s Russia and China but Netanyahu doesn’t want to go that far in public. Netanyahu is too knowledgeable about the roots of international terrorism not to grasp that Israel’s real enemies are in Moscow and Beijing and that Washington under Biden/Harris/Sanders/AOC is emerging as another adversary.

Putin is a former Soviet KGB colonel and his regime is based on the remnants of the old Soviet Union, including its military and intelligence establishment. In a very real sense, Russia is the Soviet Union. Our report, Communists and Muslims: The Hidden Hand of the KGB, notes that since the days of Lenin, the Russians considered Muslims of the world to be included in the “oppressed peoples” capable of being incited toward world revolution.

In the same way that the communists are backing Iran, the communists and Islamists in the Democratic Party are pressuring Biden to abandon Israel.

James Hodgkinson, the gunman who shot House Majority Whip Steve Scalise (R-LA) and three other people in 2017, was a Bernie Sanders supporter motivated by Marxist jargon who had employment and personal problems that he blamed on the rich.

Yet, the FBI spent months searching for a motive behind the Hodgkinson shooting spree. Eventually, the FBI said the shooter sought “suicide by cop.” In other words, Hodgkinson wanted to die by provoking gunfire against himself. The claim was preposterous.

In the Hodgkinson case, as I wrote at the time, we had pictures of him marching against the rich and glorifying Bernie Sanders. We had his Facebook posts devoted to liberal causes like global warming, “likes” of various far-left groups like the Southern Poverty Law Center, and an addiction to MSNBC’s Rachel Maddow show, which was obsessed with Donald Trump and Russia. Hodgkinson swallowed it hook, line, and sinker, concluding that Trump and other Republicans had to be “terminated” for treason.

It was big news that Jill Sanborn, executive assistant director of the FBI’s National Security Branch, recently told lawmakers “if it were to happen today, we would open this as a domestic terrorism case.”

If it were to happen today?

The FBI clearly does not understand domestic terrorism.

It’s easy to understand Hodgkinson’s motive. The Marxist theory of hatred drives people like Hodgkinson to kill Republicans. It’s this same philosophy which motivates China, Russia, and Iran to target the United States and Israel.

Hodgkinson had openly proclaimed his hatred of Republicans on the Internet, and belonged to or liked a whole network of left-wing organizations. He had a support apparatus that still exists and which may even now be producing more would-be shooters.

To get a taste of what’s to come, look at the communist-inspired pro-Palestinian mobs attacking Jewish diners in Los Angeles on May 18 and in New York City on May 20.

A “ceasefire” in the Middle East, declared a victory by Hamas, will only embolden those seeking the destruction of Israel. Democrats who stand in the way will be targeted.

Remember it was Sirhan Sirhan, a fanatical Palestinian, who killed Democrat Robert F. Kennedy because Kennedy was a supporter of Israel. The assassination occurred on the first anniversary of the Six Day War in which Israel defeated the armies of its Arab neighbors.

Sirhan’s diaries include the repeated phrases, “RFK must die,” and “long live communism.”

Tucker Carlson should be less interested in UFOs, which are by nature unidentified, and more interested in identifying the communists driving the foreign policy of the Biden regime.

* Cliff Kincaid est président d’America’s Survival, Inc. www.usasurvival.org


Netflix CEO gives $3M to beat Newsom recall

(From Axiom Strategies)


Netflix founder and co-CEO Reed Hastings is spending $3 million to shield Gov. Gavin Newsom from a recall vote in a demonstration of the enormous sums Newsom’s allies could marshal in his defense, according to a state filing today. The massive outlay makes Hastings by far the largest donor to Newsom’s recall campaign. Under California rules, Newsom can raise unlimited sums to fend off a recall effort that will likely land before voters in the fall, while other gubernatorial candidates are subject to campaign limits of $32,400 per election in their direct accounts. That’s because the law treats Newsom’s fight against the recall as a ballot issue rather than a candidacy. That lack of limits, combined with California’s overwhelmingly Democratic lean, has had Newsom allies and Republican rivals predicting the Democratic governor would eclipse the field in fundraising. The money from Hastings demonstrates that Newsom can tap into a formidable fundraising network that includes the tech industry, where Newsom retains deep ties reaching back to his days as mayor of San Francisco. While Hastings’ millions represent the largest single donation to date, Newsom has also drawn six-figure outlays from a range of prominent individuals and industries that include agricultural power couple Stewart and Lynda Resnick, 49ers CEO Jed York, law firms and labor unions.
Source: Politico

Photo

​We Are in the Third World War
By Cliff Kincaid – May 16, 2021

Geopolitical analyst Jeff Nyquist, on a new edition of America’s Survival TV, commented on the Chinese Communist surprise attack on the United States and our inability to respond. In a recent article de blog, he put it this way: “To underscore our cluelessness and our unreadiness: The Chinese hit us with a biological weapon last year and what did we do? We denied that the virus was from a Chinese weapons lab. We denied that they unleashed it on purpose.”

Today, China Joe Secretary of State Antony Blinken even says we have disavowed a containment strategy directed at China.

Meanwhile, the FBI has issued a mysterious two-sentence statement on the cyber-attack on the Colonial pipeline, shutting down gas supplies for several states, saying, “The FBI was notified of a network disruption at Colonial Pipeline on May 7, 2021. We are working closely with the company and our government partners.”

We are spending $70 billion a year on “intelligence” and this is all the FBI says about this crippling action taken against our economy.

If the villains are an organized crime group in Russia not connected to the Putin regime, what is the Russian government doing to apprehend these criminals?

At the same time, as J.R. Nyquist and I discussed on ASI TV, the “Red Jihad” is underway in the Middle East, as Islamic Iran (backed by Russian and China) are staging an attack on Israel through the Hamas terror group. The U.S. Navy recently apprehended a ship from Iran headed to terrorists in Yemen with Chinese and Russian arms. These terrorists are targeting Saudi Arabia.

Everywhere you look, at home and abroad, conflicts are intensifying. And the U.S. under China Joe is unprepared, perhaps deliberately so.

Unfortunately, viewers of the popular Tucker Carlson show on Fox are getting disinformation from leftist Glenn Greenwald, a frequent guest on the show who made his name as a collaborator with CIA/NSA defector Edward Snowden, now living in Russia.

Carlson is a good host who usually provides a conservative perspective but on Russia he seems to have gone deaf, dumb, and blind by his reliance on Greenwald. It’s one thing to note that the Russia-gate allegations against Trump were phony. It’s another to suggest Russia isn’t a threat. I thought that Greenwald was auditioning for his own show on Fox News but his frequent appearances on the Carlson show may suggest he’s getting ready for a slot as a paid contributor.

“We no longer know who we are,” says Nyquist. “We no longer know who our enemies are.”

Today, Russia alone has the means to physically destroy the American homeland and survive any anticipated counter-strike.  Russia is what top U.S. Generals have recently called an “existential” threat to the U.S.

But Greenwald, on Tucker Carlson’s show, mocks that “propaganda claim.”

Nyquist and I collaborated on the book, Red Jihad, exposing Russian links to al-Qaeda, ISIS, organized crime and drug trafficking. We argue that the Russian regime is committed to the destruction of the United States and Israel through a “final solution” that includes nuclear disarmament by the West and then a surprise nuclear attack by Moscow and/or its client states and puppets in the region.

As noted by Nyquist on our television program, the “collapse” of the Soviet Union, which occurred as a result of what has been called the “perestroika deception,” has resulted in a resurgent Russia that relies on the remnants of – and improvements to — Soviet military power, especially nuclear arms.

Russia and China have taken different socialist paths, based on the Marxist dialectic of historical progress, on the way to world communism, but both regimes remain communist in their outlook. The changes in the image they present to the West has meant that China and Russia have benefited from Western aid, financial assistance, and technology. The result: they have formed what many now increasingly recognize as a growing alliance against the United States. This proves, in the words of the author of perestroika, Mikhail Gorbachev, that they are still on the road to world communism.

The book argues that Russia has fueled the Islamic terrorist movement and has been manipulating Islam since the days of Lenin. The Russian-Chinese-Iranian axis in the Middle East is an example of this approach, with Saudi Arabia and its oil wealth among the current targets.

The West has been fooled and our survival is at stake. The “Red Jihad” in the Middle East, the worst violence in years, signals the onset of what Nyquist calls the Third World War.

In order for the United States to survive, Israel must not only survive but win its war against Hamas.

*Cliff Kincaid is president of America’s Survival, Inc. www.survival.org


Photo

​Backstabber Trump Betrays Conservatism

By Cliff Kincaid – May 14, 2021

Former President Trump is using his clout in the Republican Party to make it more liberal. He backed a social liberal and tool of the gay lobby, Rep. Elise Stefanik, as House GOP Conference chairman. A quickie election behind closed doors guaranteed her victory on Friday.

As I warned in a previous column, Stefanik supported the so-called Equality Act, a Democratic Party priority and pay-off to the LGBTQ lobby.

To make matters worse, Trump trashed a Stefanik rival, the conservative pro-Trump Rep. Chip Roy (above), on the eve of the vote.

In fact, Roy was a vigorous supporter of the Trump agenda who declared, “I believe our goal should be to fight, as did President Trump, for the forgotten men and women of America, to throw sand into the gears of every radical effort put forth by Democrats who don’t give a rip about them, and to declare with absolute clarity and certainty what we will do if and when the American people forgive us enough for our past failures to put us back in charge. If we do that, they just might ‘GIVE us back the House.’”

Stefanik, a pro-Trump white female, replaces the anti-Trump white female, Rep. Liz Cheney, who had a more conservative record overall. Rep. Roy is a white male. Does that fact explain why he was shunted aside?

Unfortunately, it looks like Trump’s endorsement of Stefanik suggests his policy of pandering to the gays in the Republican Party, such as by appointing gay activist Ric Grenell as his acting Director of National Intelligence, will continue. Their apparent hope is to pull an extra one half of one percent of the electorate in his direction.

Frankly, this is conduct unbecoming.  And it’s stupid politically, since it figures to alienate conservative Christian voters. Fortunately, as Rep. Roy notes, Stefanik “flipped” on the Equality Act, later changing her position.

But that wasn’t all. As noted by Tony Perkins of the Family Research Council, Stefanik “also voted against religious freedom protections, against defunding Planned Parenthood in Medicaid, and against religious freedom protections for pregnancy resource centers.”

Facing the possibility that this liberal would get a high position in the Republican Party, conservative Rep. Chip Roy issued a memo examining Stefanik’s liberal voting record and indicating he would run for that post. Trump responded with a déclaration attacking the more conservative Roy, saying, “Can’t imagine Republican House Members would go with Chip Roy — he has not done a great job, and will probably be successfully primaried in his own district. I support Elise, by far, over Chip!”

This backstabbing was a terrible mistake on Trump’s part and will haunt the Republican Party, leading to dismay with the GOP and disgust over Trump’s antics. Rep. Roy was by far a more conservative candidate than the pro-gay liberal candidate Stefanik. But he was a white male.

The backstabbing of Roy overshadows Trump’s amazing success on the coronavirus vaccine front, as he notes:

“Isn’t it incredible that because of the vaccines, which I and my Administration came up with years ahead of schedule (despite the fact that everybody, including Fauci, said would never happen), that we no longer need masks, and yet our names are not even mentioned in what everybody is calling the modern day miracle of the vaccines? Without the vaccines, this world would have been in for another 1917 Spanish Flu, where up to 100 million people died. Because of the vaccines we pushed and developed in record time, nothing like that will be even close to happening. Just a mention please! The Biden Administration had zero to do with it. All they did was continue our plan of distribution, which was working well right from the beginning!”

Stefanik got a lifetime American Conservative Union rating of 43 percent and Rep. Roy got 94 percent. The conservative Heritage Action gives Stefanik a lifetime score of 48 percent and Roy gets 96 percent.

“Elise Stefanik is a Make America Great Again conservative warrior” declared Rep. Steve Scalise. “When the Democrats launched their fraudulent impeachment campaign smear against President Trump, Elise stood up to FIGHT BACK in the House. The Pelosi machine targeted her relentlessly for it.”

She did fight against impeachment. But that doesn’t make her a “conservative warrior.”

Scalise added, “We now have more Republican women in Congress than at ANY other time in history.” But other female GOP members were more conservative than Stefanik. Indeed, Cheney’s record was more conservative overall.

In making this power play, Trump has put his faith in House GOP Leader Kevin McCarthy, who backed Stefanik as well but has shown through his words and actions that he doesn’t want to fight. When then-Rep. Steve King came under media attack for speaking out in favor of saving Western civilization, McCarthy arranged to have King replaced on various congressional committees. His pressure eventually led to King losing his seat in Congress.

Veteran conservative Steve Baldwin told me, “My background with Kevin is that he was the leader of the RINO faction here in California before he was a member of Congress, and he was on the staff with Congressman Bill Thomas, who was a RINO leader here in California.”

RINO stands for Republicans in Name Only.

What happened to Roy, with the consent of Trump, is an outrage. Has Trump, a Democrat turned Republican, become a RINO?

We know Trump met with McCarthy in January. Trump’s “Save America PAC” said, “President Trump has agreed to work with Leader McCarthy on helping the Republican Party to become a majority in the House.”

How can they do this by going liberal, in the direction of left-wing Democratic Party policies?

National chairman of the Constitution Party Jim Clymer says, “True Constitutionalists have been courted by Republicans when seeking our support, only to be kicked by them in the teeth when it counts the most.  I believe the Republican Party has so betrayed its principles, and those of its supporters, that it is no longer worthy to be called the home of Constitutional conservatives and it is time for it to be relegated to the dustbin of history.”

I wrote in an earlier column that “if Republicans continue playing defense, true conservatives will have nowhere else to go but the Constitution Party.”

Now we find out that Trump is playing defense by pandering to the left-liberals.

It didn’t have to happen. Trump was in a position of strength, as China Joe’s disastrous policies had led to Trump supporters redesigning their “Trump 2020” signs into ones saying “Trump 2024.” Now Trump is lending his weight to the liberal wing of his party, led by Reps. McCarthy and Stefanik.

There’s no hiding the truth. It’s a betrayal.

“Together,” Trump dit, “we are rebuilding our nation.” He has a strange way of showing it.

* Cliff Kincaid est président d’America’s Survival, Inc. www.usasurvival.org






Source de l'article

A découvrir