Fiona passe à toute vitesse devant les Bermudes… Forte onde tropicale sur les Caraïbes – Action News Jax

 Fiona passe à toute vitesse devant les Bermudes… Forte onde tropicale sur les Caraïbes – Action News Jax


Jacksonville, Fl. – La « ligne de fond Buresh » : Soyez toujours prêt !…..Guide de survie aux ouragans First AlertGuide de préparation de la ville de JacksonvilleGuide des ouragans en Géorgie.

RESTEZ INFORMÉ : Téléchargez l’application GRATUITE First Alert Weather

MISES À JOUR GRATUITES DES INFORMATIONS, ALERTES : Application Action News Jax pour Apple | Pour Android

WATCH « Préparation à la la tempête« 

WATCH « Les tenants et aboutissants de la saison des ouragans« 

LISEZ le centre des ouragans First Alert « Guide de survie« 

Écouter et regarder « Survivre à la tempête » – WOKV Radio &amp ; Action News Jax

***** Vérifiez et revérifiez toujours les dernières prévisions et mises à jour ! *****

SOUVENEZ-VOUS QU’À L’APPROCHE D’UNE TEMPETE TROPICALE OU D’UN HURRICAN : La pose de ruban adhésif sur les fenêtres n’est *PAS* utile et n’empêchera pas le verre de se briser.

Sachez que le cône de prévision (« cône d’incertitude ») est l’erreur moyenne de prévision sur une période donnée – jusqu’à 5 jours – et qu’il n’indique pas l’ampleur de la tempête ni les dommages qui pourraient être causés.

** PREMIÈRE ALERTE ! ** Toute personne vivant ou voyageant dans les Caraïbes, le golfe du Mexique, la péninsule du Yucatan ou sur la côte américaine du golfe du Mexique doit se tenir informée des dernières prévisions concernant une tempête susceptible de se développer dans les Caraïbes puis de se déplacer dans le golfe du Mexique.

** Non Impacts *intérieur* de Fiona pour les plages de Jacksonville/Flanc Nord-Est/Ga…. qui seront affectées par des houles d’est, une mer assez agitée/surf &amp ; un risque élevé de courant d’arrachement augmenté par un écoulement vers la côte du vendredi au week-end…. &amp ; aucun impact de Gaston sur l’Atlantique Nord-Est **.

Bassin Atlantique :

An coup d’avance ! pour les Caraïbes & ; la côte américaine du Golfe du Mexique de Fl. au Texas ainsi que la péninsule du Yucatan. La principale préoccupation pour les Caraïbes sera au cours du week-end et au début de la semaine prochaine, et pour le Golfe du Mexique, au milieu ou à la fin de la semaine et le week-end suivant. Les prévisions des modèles sont très dispersées et ne font qu’augmenter. Les détails :

Une onde tropicale de latitude plus méridionale – ‘98-L‘ qui s’est détachée de l’Afrique la semaine dernière se déplace sur l’extrême sud des Caraïbes avec une activité orageuse désorganisée. Il s’agit d’une vague classique dans la mesure où elle s’est formée à partir d’un complexe de tempêtes intenses sur l’Afrique… elle a rencontré des conditions hostiles (cisaillement & air sec) pendant des jours avant de trouver des conditions plus favorables. Il y a eu – et il y aura – une certaine interaction avec la côte nord de la Colombie et du Venezuela jusqu’à vendredi, mais une fois que la vague aura gagné en latitude pendant le week-end, il semblerait que la plupart des ingrédients soient en place pour le développement d’un cyclone tropical sur les Caraïbes centrales et/ou occidentales. Une zone de basse pression en surface a émergé jeudi après-midi/soirée et a commencé à émettre des rafales d’orages forts. C’est probablement la genèse de notre cyclone tropical.

Les modèles de prévision globaux présentent une sérieuse énigme avec un large éventail d’endroits où la tempête pourrait aller. Cependant, les modèles s’accordent au moins sur le fait qu’il y aura un développement. Le GFS et les modèles européens s’initialisent bien, ce qui est positif… le GFS semble meilleur sur la trajectoire plus ouest et sud au cours des dernières 24-36 heures, mais il pourrait y avoir une sorte de « saut » vers le nord lorsque/si les tempêtes commencent à devenir plus nombreuses et concentrées. L’accord entre les modèles est assez décent jusqu’à la fin du week-end avec un cyclone tropical se développant lentement sur l’ouest et/ou le nord des Caraïbes, mais l’écart à long terme – la semaine prochaine – est pour le moins important – une différence de plus de 500 miles ! La GFS reste la plus à l’ouest mais s’est sérieusement déplacée vers l’est récemment. Le GFS est maintenant aussi loin à l’est qu’au moins le Fl. Panhandle (proche de là où le modèle était il y a quelques jours). Le modèle européen, quant à lui, est beaucoup plus à l’est et a commencé à se déplacer vers le nord et continue à se déplacer vers l’est. En raison de son virage plus net vers le nord, le modèle européen est plus précoce pour un atterrissage aux États-Unis – mardi/mars dans ou près du sud de la Floride. Dans tous les cas… la plupart des ingrédients sont réunis pour le développement d’un cyclone tropical sur les Caraïbes, avec des eaux très chaudes, y compris un contenu thermique océanique élevé (chaud loin sous la surface de l’océan)… une humidité suffisante dans les niveaux moyens et supérieurs… un cisaillement faible à – parfois – modéré qui sera finalement de concert avec le mouvement de la tempête (donc moins nuisible).

Des avions chasseurs d’ouragans ont survolé mercredi soir le sud-est des Caraïbes et les zones voisines, et les données météorologiques ont été intégrées dans le modèle GFS de 00Z. Cependant, il n’est pas prévu – du moins pour l’instant – que ces données d’initialisation soient recueillies de manière régulière, donc – à mon avis – elles ne sont d’aucune utilité tant qu’il n’y a pas une surveillance constante de l’atmosphère environnante qui est ensuite incorporée dans les données d’analyse pour chaque exécution du modèle. Je soupçonne que l’exécution unique avec des données en temps réel est la raison pour laquelle le GFS a eu des « hoquets » majeurs récemment.

Courants directeurs à considérer :

(1) Le GFS a « gagné » la bataille de la prévision pour Fiona sur le modèle européen, tandis que l’UKMET était constamment à côté de la plaque. En se basant simplement sur la persistance, il est très difficile d’ignorer le GFS. (2) Il devrait y avoir une crête « supplémentaire » sous l’ouragan intense Fiona, au sud de celui-ci. Ce seul fait pourrait entraîner une trajectoire plus à l’ouest pendant une période plus longue. Mais on ne sait pas exactement quelle quantité de crête parviendra à se former derrière Fiona, qui vient de partir, alors qu’un creux de niveau supérieur balaie l’est des États-Unis pendant le week-end. De plus… Un creux de faiblesse ou de sillage pourrait s’attarder assez longtemps pour permettre une trajectoire plus nord puis plus est. (3) – 98-L devrait rester assez faible au moins jusqu’à vendredi, peut-être samedi, et devrait donc être guidé par les vents de bas niveau (alizés) plutôt que par le flux troposphérique profond. (4) Une tempête tropicale/un typhon se forme sur l’Atlantique Ouest. Une téléconnexion indique que 98-L se dirige plus vers l’ouest que vers le nord (bien que le ridging sur le Pacifique ne reflète pas encore le ridging sur l’Atlantique), du moins dans un premier temps (cartes des trajectoires dans le Pacifique Ouest en bas). En fait, un autre cyclone tropical &amp, plus faible, se trouve à l’est du cyclone plus fort du Pacifique Ouest.

Cette perturbation restera loin au sud de Porto Rico et de la République dominicaine, qui ont récemment été durement touchés. Le calendrier – *pour l’instant* est le Centre/Ouest des Caraïbes jusqu’au week-end : près/sud &amp ; ouest de la Jamaïque en fin de week-end… près de Cuba en début de semaine… puis quelque part sur le Golfe du Mexique en milieu ou fin de semaine…. bien qu’une issue plus rapide soit possible. Gardez à l’esprit que si le modèle européen se vérifie, les impacts sur les États-Unis seront plus précoces, principalement sur la Floride. Il est encore très tôt pour connaître la trajectoire et la force de cette tempête *potentielle*. Il y aura des changements, restez à jour !

Tracés spaghetti pour la vague tropicale ’98-L’ :

Quelle différence dans les modèles !

Le contenu thermique océanique profond est impressionnant dans les Caraïbes – beaucoup d’eau chaude bien en dessous de la surface de l’océan :

Le fort cisaillement sur l’extrême Est des Caraïbes s’affaiblit beaucoup plus vers le nord &amp ; l’ouest :

Vague tropicale – ’96-L a été transformée en dépression tropicale n°7 mercredi matin, puis en tempête tropicale « Fiona » mercredi soir &amp ; en ouragan dimanche matin avec une intensité de Cat. 1 (vents de 85 mph) le long de la côte sud-ouest de Porto Rico près de Punta Tocon, suivie d’un autre atterrissage (vents de Cat. 1/90 mph) tôt le lundi à 3h30 EDT le long de la côte de la République dominicaine près de Boca de Yuma. L’ouragan s’est renforcé pour devenir un ouragan de cat. 2 à la fin du lundi, puis en ouragan « majeur » au début du mardi – le premier ouragan majeur de la saison dans l’Atlantique. La date moyenne pour un tel événement est le 1er septembre.

Les courants de direction de Fiona sont assez simples &amp ; verrouillés (d’où un cône de prévision étroit). Un coup de chapeau à la GFS pour avoir gagné le modèle de prévision – haut la main. Les influences de la direction de Fiona sont bien développées sous la forme d’un creux de niveau supérieur se déplaçant vers la Nouvelle-Angleterre puis l’Atlantique Nord-Ouest, tandis que l’anticyclone des Bermudes se trouve bien à l’est, fournissant une allée distincte à travers l’Atlantique Ouest pour Fiona. Le creux de niveau supérieur capture alors Fiona ce week-end en se transformant en une dépression post-tropicale au nord et au nord-ouest en fin de semaine ou le week-end prochain, ce qui a de grandes implications pour la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve car la dépression restera une puissante tempête océanique même après avoir perdu ses caractéristiques tropicales. Fiona atteint la latitude de Jacksonville – 700-900 miles à l’est le jeudi après-midi.

A noter que le centre se déplaçant un peu au sud de l’ouest face au cisaillement – comme ce fut le cas mercredi/jeudi dernier et une partie de vendredi – a donné naissance à des ouragans puissants qui ont suivi une tendance similaire. Et en effet, Fiona a suivi cette tendance, atteignant une intensité de Cat. 3 le mardi et de Cat. 4 en début de semaine.

Il est possible que Fiona essaie de devenir un ouragan annulaire (fort &amp ; état stable avec essentiellement une bande singulière de convection intense entourant un œil habituellement assez large) pendant un certain temps.

RÉSUMÉ/IMPACTS DE FIONA :

* Porto Rico, les îles Vierges américaines, les îles voisines des Caraïbes et la République dominicaine : Amélioration des conditions météorologiques et de la mer, mais les inondations fluviales dureront plus longtemps, avec le décalage typique entre la fin des pluies les plus fortes et la crête des principaux cours d’eau.

* Les impacts sur le sud-est des Bahamas, en particulier sur les îles Turks et Caicos, sous forme de vents forts, de fortes pluies et d’une mer agitée, ont diminué. La plupart des Bahamas du centre et du nord-ouest sont sortis indemnes de Fiona.

* Impacts sur les Bermudes dans la nuit de jeudi à vendredi : vent, pluie, mer agitée, surf, l’œil se déplaçant vers l’ouest et le nord-ouest de l’île en début de matinée, mais le champ de vent continue de s’étendre et il reste des vents soutenus de la force d’une tempête tropicale avec des rafales de la force d’un ouragan.

* Impacts sur la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve ce week-end (en train de devenir une tempête océanique post-tropicale de grande ampleur) – très fortes pluies, vents violents, mer agitée, vagues très fortes. Des AVERTISSEMENTS d’ouragan et de tempête tropicale sont en vigueur.

* Houle, mer et surf modérés à forts + courants d’arrachement dangereux pour la quasi-totalité de la côte est des États-Unis cette semaine (mais Fiona est bien au large).

Imagerie micro-ondes intégrée avec l’aimable autorisation du CIMSS :

Fiona rencontrera à nouveau un cisaillement plus élevé dans les jours à venir, mais l’ouragan sera probablement si bien développé… accélérant plus ou moins avec le cisaillement… au-dessus d’eaux chaudes avec beaucoup d’humidité qu’il créera sa propre « île » favorable pour rester intense jusqu’à – &amp ; y compris – la transition vers le stade post-tropical :

Photo de l’œil de Fiona prise par l’avion chasseur d’ouragans au début du mois de mars :

Dimanche :

Ailleurs….

« GastonLa tempête  » Gaston  » a été mise à jour le mardi et restera sur le centre et le nord-est de l’Atlantique tout en effectuant une boucle dans le sens des aiguilles d’une montre à mesure que la tempête s’affaiblit. L’imagerie satellitaire indique que Gaston pourrait ne pas être purement tropical, mais dans tous les cas, il n’y aura pas d’impact sur les États-Unis (….), une mer agitée ou des vagues, et un peu de pluie sur les Açores occidentales où des AVERTISSEMENTS de tempête tropicale ont été émis.

Et il y a quelques ondes tropicales actives sur l’Atlantique Est. Il y a un potentiel pour un certain développement avec la vague principale qui se déplace lentement vers l’ouest/nord-ouest… suivie d’une vague près de la côte africaine qui devrait bientôt tourner assez brusquement vers le nord. Aucune des deux vagues ne devrait être en mesure de traverser l’Atlantique.

La boucle de vapeur d’eau montre une forte humidité au niveau moyen et supérieur (zones blanches et vertes) dans une bonne partie du bassin atlantique :

Origines de septembre :

Les moyennes ci-dessous sont basées sur la climatologie du bassin de l’Atlantique jusqu’en septembre. Cette saison est jusqu’à présent bien en dessous de la moyenne.. :

Cisaillement du vent :

La poussière du Sahara se répand chaque année à l’ouest de l’Afrique sous l’effet des vents dominants (d’est en ouest au-dessus de l’Atlantique). Air sec – jaune/orange/rouge/rose. La poussière généralisée est le signe d’un air sec qui peut entraver le développement des cyclones tropicaux. Cependant, il arrive que des vagues  » en devenir  » attendent d’arriver de l’autre côté du panache – ou de s’en éloigner – pour tenter de se développer si les conditions sont favorables. À mon avis, on fait beaucoup trop de cas de la présence de la poussière saharienne& et de son rapport avec les cyclones tropicaux. Quoi qu’il en soit, plusieurs grands panaches de poussière se sont propagés vers l’ouest jusqu’aux Caraïbes et au Golfe, le pic de poussière saharienne étant généralement atteint en juin et en juillet.

2022 noms….. « Hermine » est le prochain nom sur la liste de l’Atlantique (les noms sont choisis au hasard par l’Organisation météorologique mondiale… répétition tous les 6 ans). Les tempêtes historiques sont retirées [Florence & Michael in ’18… Dorian in ’19 & Laura, Eta & Iota in ‘20 & Ida in ‘21]). En fait, la liste des noms de cette année est plutôt tristement célèbre : « Charley », « Frances », « Jeanne » et « Ivan » ont été retirés de la liste de 2004 (ils ont tous frappé l’île de Flagey) et « Matthew » a été retiré en 2016. L’OMM a décidé – à partir de l’année dernière – que l’alphabet grec ne sera plus utilisé & ; à la place, il y aura une liste supplémentaire de noms si la première liste est épuisée (ce qui n’est arrivé que trois fois – 2005, 2020 & ; 2021). La dénomination des cyclones tropicaux a commencé à être systématique en 1953. Plus d’informations sur l’histoire de la dénomination des cyclones tropicaux * ici *.

Atlantique Est :

Analyse du cisaillement du vent au niveau moyen et supérieur (ennemi des cyclones tropicaux) (CIMMS). Les lignes rouges indiquent un fort cisaillement :

Imagerie de la vapeur d’eau (le bleu foncé indique un air sec) :

Contenu thermique océanique profond sur le Golfe, les Caraïbes et l’Atlantique tropical profond :

Anomalies de température de surface de la mer :

Carte de surface du sud-est des États-Unis :

Analyse de surface centrée sur l’Atlantique tropical :

Analyse de surface du Golfe :

Caraïbes :

Prévisions des vagues de la GFS à 48 & 72 heures (2 & 3 jours) :

Prévision de la période des vagues dans le Bassin Atlantique pour 24, 48 &amp ; 72 heures respectivement :

Mise à jour des prévisions saisonnières pour l’Atlantique à partir de début août – NOAA &amp ; CSU :

Le Pacifique Est :

« Newton » s’est formé sur l’Atlantique Est &amp ; se déplacera – « de droit » (LOL) vers l’ouest en s’éloignant de la côte Pacifique du Mexique :

Pacifique Ouest :

Activité tropicale globale :

Une tempête tropicale s’abat sur le Japon avec de fortes pluies & des rafales de vent alors que la tempête s’affaiblit :

Un cyclone tropical se renforçant régulièrement se déplacera vers l’ouest à travers le nord des Philippines pendant le week-end puis vers l’ouest jusqu’à proximité du Vietnam la semaine prochaine :





Source de l’article

A découvrir