Cet article peut contenir des liens d’affiliation.* Cliquez ici pour lire notre politique d’affiliation.

Temps de lecture estimé : 11 minutes

Depuis que l’homme a commencé à tailler les roches pour fabriquer des outils rudimentaires, nous avons eu des couteaux d’une certaine forme. Depuis ces débuts, des milliers et des milliers de modèles de couteaux ont été créés. Tous les habitants de cette planète ont fabriqué un couteau qui reflète d’une manière ou d’une autre leur culture et leur mode de vie.

Notre époque moderne n’est pas différente. Aujourd’hui, nous avons le choix entre d’innombrables lames pour une grande variété de tâches générales ou complexes. Mais lequel est fait pour vous ?

Pour vous aider à trouver le couteau « parfait » pour vos besoins, nous avons élaboré ce petit guide. Ici, nous couvrirons les bases de la conception de couteaux et vous aiderons à comprendre ce que vous devriez rechercher. Nous inclurons également des liens vers de bons couteaux disponibles à l’achat.

Voulez-vous enregistrer ce message pour plus tard ? Cliquez ici pour l’épingler sur Pinterest !

L’importance de la conception des couteaux

La première chose à se demander est : « Où et quand vais-je utiliser le couteau ? ou “Quelles tâches et travaux ai-je besoin de mon couteau pour accomplir”

Déterminez cela avant même de commencer à chercher une lame, puis vous pouvez commencer à affiner les achats les plus judicieux. La conception d’un couteau influence fortement son efficacité et la façon dont il est utilisé. Nous allons brièvement couvrir les aspects les plus fondamentaux de la conception de couteaux ici.

Lames pliantes Verus fixes

La première grande décision, et sans doute la plus importante, sera probablement la structure de base de la lame de votre couteau. En dehors des conceptions de niche et uniques (comme un couteau papillon), vous devrez choisir entre des lames fixes et pliantes.

En règle générale, les tâches lourdes comme le travail du bois ou le dépeçage sont plus adaptées à une lame fixe, tandis qu’une plieuse brille par sa capacité à être transportée et dissimulée facilement.

La raison en est que les dossiers ont des pièces mobiles, des ressorts et de petites vis, qui fournissent tous des points de défaillance supplémentaires. Les mécanismes internes et les pièces mobiles rendent également les dossiers un peu plus difficiles à entretenir et à nettoyer correctement.

Beaucoup portent des dossiers pour l’autodéfense et comme outil utilitaire de tous les jours, tandis qu’un couteau à lame fixe est un appareil de survie beaucoup plus complet. Une lame fixe peut être utilisée pour faire levier, marteler et même creuser.

Pour les utilisations quotidiennes, quelle que soit la qualité d’un couteau à lame fixe, si vous le trouvez trop gros ou difficile à emporter partout avec vous, vous devriez envisager un dossier. Aucun couteau n’est un « bon » couteau si vous ne l’avez pas sur vous quand vous en avez besoin.

Choisir l’acier, la forme et le tranchant de votre couteau

Une fois que vous avez décidé du type de lame, vous devrez considérer la façon dont la lame est façonnée, à la fois le corps et le tranchant.

La plupart des lames sont conçues pour obtenir une meilleure efficacité avec différentes tâches – couteaux de cuisine, couteaux à filet, couteaux à découper, divers couteaux tactiques, etc. Tous ces couteaux sont conçus très différemment les uns des autres et excelleront dans certaines tâches et seront moins utiles pour d’autres. .

Il en va de même pour le métal utilisé dans la construction du couteau ; certains aciers sont plus doux et plus faciles à travailler mais ne tiendront pas bien le tranchant, tandis que d’autres aciers conserveront bien leur tranchant mais pourraient être plus cassants. Vous devrez tenir compte de tous ces facteurs pour trouver le « meilleur » couteau pour vos besoins.

La forme, le tranchant et la répartition du poids d’un couteau dépendent fortement de la tâche.

Parties d’un couteau

Avant d’être trop précis, nous devons nous assurer d’avoir des références pour certains des termes concernant la structure du couteau. J’ai brisé ces images ensemble très rapidement pour vous aider.

Parties du couteau Diagramme 1
Parties du schéma de couteau 2

Choisir une forme de lame

La lame est la zone du couteau allant de la mitre à la pointe. Une forme de lame fait référence à la relation entre le ventre ou le tranchant d’un couteau et sa colonne vertébrale, ainsi que la façon dont la pointe est balayée. En termes simples, c’est exactement à quoi ressemble la lame lorsque vous regardez le profil d’un couteau.

La forme d’une lame offre les différences les plus spectaculaires dans l’apparence d’un couteau et changera considérablement les performances en fonction de la tâche à accomplir.

Par exemple, disons que vous vouliez un couteau d’auto-défense EDC (portage quotidien). Différents couteaux d’autodéfense se concentrent sur le poignardage ou la coupe, et ce qui est mieux peut dépendre uniquement de la formation que vous avez reçue.

De nombreux artistes martiaux préfèrent une forme de style recurve/Karambit en raison de la vitesse et de la profondeur avec lesquelles vous pouvez couper avec, mais un amateur de plein air qui doit combiner la survie avec les besoins d’autodéfense peut opter à la place pour une longue lame droite qui peut gérer presque n’importe quel tâche raisonnablement bien.

Dans le même temps, vous pouvez trouver un artiste martial qui préfère utiliser une lame tanto droite et un chasseur qui ne jure que par sa lame recurve.

Il y a beaucoup de préférences personnelles qui entrent dans ce qui est « le mieux », assurez-vous simplement de vous concentrer sur des choix pratiques pour vos tâches.

Comme un très dur Vue d’ensemble, les lames recourbées (avant) comme la tortue imbriquée sont meilleures pour couper des objets durs comme des cordes ou des attaches zippées en raison de la pression que vous pouvez exercer derrière la coupe.

Les lames Kukri avec plus de poids à la pointe sont idéales pour faire des coupes et des coupes profondes.

Les lames droites sont très polyvalentes et les lames en flèche (point de fuite) permettent plus de contrôle lors du tranchage de la viande et de la fourrure.

Tanto et point d’aiguille sont conçus pour une forte pression de perçage, et une lame à point de chute convient à de multiples tâches impliquant le tranchage et la coupe.

Types de lames

Il convient de noter que dans certains cas, la lame elle-même peut être relativement droite, mais aura un traversin incliné afin de recréer un effet de lame en forme. Un bon exemple de ceci est le Ka-Bar TDI Law Enforcement Knife. Cela montre comment d’autres aspects de la conception du couteau, comme la mitre, peuvent également être très pertinents pour son efficacité.

Il existe littéralement des centaines de styles de lames. Découvrez la tâche que vous souhaitez accomplir et déterminez quelles lames remplissent le mieux cette fonction.

Choisir une mouture de lame

La mouture d’une lame fait référence à la forme de la section transversale de la lame, ou pour le dire autrement, c’est la façon dont votre tranchant est façonné.

La plupart des « couteaux » vous parleront des différentes formes et poignées d’un couteau, mais la vérité est que la mouture d’une lame est peut-être l’aspect le plus pertinent à prendre en compte lors du choix du bon couteau pour vos besoins.

Comme les formes, il y a une tonne d’affûtages de lame possibles. La meilleure façon de le réduire est de voir quelles moutures sont généralement recommandées pour l’utilisation prévue de votre couteau.

Voici quelques exemples:

Types de bords de lame

De manière générale, une mouture plus étroite, comme une mouture creuse, sera plus nette mais perdra un tranchant plus rapidement. Une mouture comme une mouture Scandi ne sera pas aussi nette mais tiendra mieux un tranchant. Les objets de survie devraient avoir des moutures plus grandes, tandis que les outils pour des tâches spécifiques et adroites auront généralement des moutures plus étroites.

Type d’acier et capacité de coupe

Quel que soit le type de couteau que vous achetez, vous en aurez besoin pour couper quelque chose à un moment donné. Il y a trois facteurs principaux à prendre en compte lors de l’évaluation de la capacité de coupe d’un couteau

  • La forme de la lame du couteau
  • Le type d’acier
  • Le traitement thermique de l’acier

L’acier et les traitements thermiques sont un sujet important en eux-mêmes, mais il suffit de dire que l’acier inoxydable ou l’acier au carbone sera votre choix typique. Un favori haut de gamme est les lames modernes en acier S30V qui sont très durables et tiennent bien le tranchant, il en va de même pour l’acier ZDP-189.

Méfiez-vous toujours d’acheter un couteau d’une entreprise qui ne vous dira pas l’acier utilisé dans sa construction.

Au lieu d’essayer de tout apprendre sur chaque type d’acier, trouvez un style de couteau que vous aimez, puis faites des recherches sur l’acier utilisé dans vos options d’achat. Optez pour l’acier considéré pour maintenir bien la netteté et est durable.

Il existe de nombreux types exclusifs de nos jours, vous devrez donc peut-être vous renseigner sur les avis des clients concernant la durabilité d’un acier.

Une note sur la légalité

Assurez-vous de rechercher les lois locales sur les couteaux concernant ce que vous pouvez transporter et les types d’assistance que vous pouvez avoir dans votre couteau. Voici une très bonne ressource pour rechercher les lois de votre État sur les couteaux. Si vous ne pouvez pas utiliser un couteau dans votre région, ce ne sera probablement pas le meilleur pour vos besoins, aussi boiteux que soit cette réalité.

Voici une sélection de lames pliantes et fixes disponibles à l’achat et hautement cotées.

Un bon couteau EDC à petit budget

Ce couteau GVDV est fabriqué en acier inoxydable 7Cr17 et possède un joli manche en bois. Il se sent bien dans la main, a un avantage et peut être acheté pour moins de 20 $.

Avec un peu d’amour et de soins, ce couteau peut durer un bon moment. Aussi, un excellent couteau lorsque vous voulez quelque chose que vous pouvez battre sans trop de culpabilité.

Dossier d’autodéfense et de survie EDC décent

Ce plioir à lame Kershaw Tanto est un autre couteau que vous pouvez battre avec peu de culpabilité, mais offre ce niveau supérieur en termes de durabilité en extérieur et d’efficacité tactique pure.

La pointe tanto lui permet de percer même les matériaux les plus durs, et l’acier et la construction durables lui permettent de gérer la plupart des tâches que vous lui confierez. Il ne pourra pas remplacer une lame fixe, mais c’est un favori personnel pour porter sur la hanche.

Fait 417 HauteFin du dossier tactique

Cette lame à pointe de lance Benchmade est une pièce d’équipement exceptionnelle pour un large éventail de tâches, sans parler de l’autodéfense.

La poignée squelettique et l’acier superbe signifient que cette lame est incroyablement adroite et légère, et bien que la lame soit chère, l’acier et la finition signifient qu’elle gardera un tranchant et fonctionnera avec une efficacité élevée même dans les travaux les plus difficiles.

Couteau de combat KA-BAR US Marine Corps

En tant que marine américain, je devais inclure cette lame, mais pour être juste, elle mérite de figurer sur cette liste. Ces couteaux se sont avérés incroyablement efficaces au combat, ainsi que dans des situations de survie, et vous aurez du mal à trouver une lame qui a fait ses preuves dans des conditions plus difficiles.

Vous prenez soin d’un Ka-BAR, et ils prendront soin de vous toute votre vie.

Couteau à lame fixe Gerber StrongArm

Cette lame a été conçue pour les soldats d’aujourd’hui et a la polyvalence qu’exigent les champs de bataille d’aujourd’hui (cela signifie à peu près que vous pouvez la porter dans une grande variété de configurations d’équipement).

Un design plus moderne que le KA-BAR avec des fonctionnalités Mollie supplémentaires et un certain nombre d’extensions de confort. C’est un couteau durable et efficace sur lequel vous pouvez compter pour de nombreuses sorties, et il n’est pas trop cher non plus.

Couteau SOG Kiku Matsuda

Plus exotique que nos autres exemples à lame fixe, le Kiku Matsuda a été conçu par l’un des principaux fabricants de lames japonais de notre époque. Il s’agit d’un couteau d’extérieur ou d’un couteau de botte hautement conçu et sophistiqué qui vous durera toute une vie s’il est bien entretenu.

Le slogan de cette lame le résume le mieux : « une utilité robuste et un design élégant existent dans une harmonie parfaite ».

Un couteau « OK » vaut mieux que pas de couteau

Ne vous laissez pas trop envahir par la recherche du couteau parfait, essayez simplement de vous procurer un bon couteau. À partir de là, vous pouvez commencer à affiner vos achats à l’avenir. Vous devrez peut-être passer un certain temps à utiliser une lame avant de savoir avec certitude où elle manque et quel serait un meilleur achat.

Comme ce poste? N’oubliez pas de l’épingler sur Pinterest !

Tu pourrais aussi aimer:


Source de l’article