Kit de survie pour enfants : 8 éléments à inclure, pour commencer


Nous passons beaucoup de temps à créer de grands kits et packs de survie pour nous-mêmes. Ceux d’entre nous qui voyagent avec des enfants portent souvent leur part de matériel, car les plus jeunes ne peuvent tout simplement pas transporter de lourdes charges.

Porter leur équipement pour eux est acceptable, surtout s’ils sont très jeunes et s’ils restent à portée de vue. Mais si un enfant se retrouve loin du groupe et seul, cela le laissera au dépourvu.

La première chose à réaliser est qu’un kit enfant ne sera pas aussi robuste qu’un kit adulte.

D’une part, un petit enfant ne pourra pas transporter autant de poids. Deuxièmement, si un enfant se retrouve seul, il est à espérer qu’il ne restera pas longtemps dans cette situation avant d’être secouru. Enfin, en fonction de leur âge, ils peuvent ne pas savoir comment utiliser tout le matériel qui entre normalement dans un kit.

Commencer avec un kit de survie pour enfants

Poids

Le poids sera un problème car nous ne pouvons pas nous attendre à ce que nos petits transportent beaucoup de poids. Et comme leur corps grandit encore, ils ne devraient pas transporter de matériel lourd dans leurs sacs. Le poids d’un kit doit être limité à environ 10 % du poids corporel de l’enfant, 15 % au maximum.

Cela signifie que si votre enfant pèse 70 livres, le kit que vous créez pour lui devrait idéalement peser 7 livres mais pas plus de 10,5 livres.

Cela ne laisse pas beaucoup de place pour les fournitures mais avec une planification minutieuse, un kit léger et efficace peut être mis en place.

Niveau de compétence

Lors du choix des éléments à mettre dans le kit de survie de votre enfant, vous devrez tenir compte de son niveau de maturité.

Chaque enfant est unique et grandit à un rythme différent. Vous connaissez votre enfant et sera donc le mieux placé pour évaluer quel équipement il devrait ou ne devrait pas avoir.

La plupart des articles répertoriés dans le kit ci-dessous ne devraient pas poser beaucoup de risque pour la sécurité, à l’exception de deux, un outil pour allumer un feu et un couteau. Que ces outils soient sûrs ou appropriés à mettre dans la trousse de survie de votre enfant, c’est un choix que vous devrez faire.


Contenu du kit de survie pour enfants

Sac

Pour la plupart des enfants, je mettrais de côté les sacs d’extérieur robustes. Au lieu de cela, je recommanderais un sac à dos qui n’est pas plus grand que ce qu’ils transportent normalement pour l’école. Cela aidera à réduire le poids et ils devraient déjà être à l’aise avec ce style.

Cependant, une autre option légère serait un sac banane ou un style écharpe.

Sifflet de signalisation

Un sifflet de signalisation est un excellent outil pour appeler à l’aide et son utilisation nécessite un minimum d’effort. Il prend également très peu de place et ne pèse presque rien.

J’ai toujours eu de la chance avec JetScream et Hyper Whistles, mais ce n’est peut-être pas le cas avec votre enfant. Alors que les Hyper Whistles sont perçants pour les oreilles, ils sont gros et nécessitent beaucoup d’air pour être utilisés.

Donnez-leur l’occasion de tester divers sifflets pour trouver celui qui leur convient le mieux avant d’en engager un dans le kit.

Il serait également bénéfique de leur apprendre à bien signaler avec un sifflet. Le SOS peut être signalé en produisant trois explosions, chacune d’une durée de quelques secondes, suivies de trois explosions plus courtes, suivies à nouveau de trois explosions plus longues.

Un signal SOS n’est pas complexe, mais il peut être facilement oublié si un enfant ne l’utilise pas beaucoup ou lorsqu’il est stressé et effrayé lors d’une urgence. Un signal plus simple de trois coups, chacun durant quelques secondes, est universellement accepté comme un signal de détresse.

L’eau

Je recommande presque toujours de transporter une bouteille d’eau en métal car elles sont plus polyvalentes et durables. Ce type de bouteille conviendrait à un enfant plus âgé à condition qu’il soit également associé à un filtre à eau, tel qu’un Sawyer Mini.

Pour les plus jeunes, ma recommandation serait une bouteille d’eau des Seychelles. Ces bouteilles sont en plastique, mais elles sont livrées avec un filtre intégré attaché à la paille. Cela les rend faciles à utiliser car il vous suffit de dévisser le couvercle, de remplir la bouteille d’eau et de revisser le couvercle (avec la paille et le filtre).

Les bouteilles Seychelles sont un peu plus chères que les autres bouteilles mais leur filtre sépare beaucoup plus de contaminants que les autres marques.

Briquet au butane

Un briquet est non seulement le moyen le plus simple d’allumer un feu, mais il est également facile à utiliser. Selon l’enfant, un briquet miniature peut être l’option la plus ergonomique.

Vous devrez décider d’inclure ou non un outil pour faire du feu en fonction du niveau de maturité de l’enfant.

Bandana en coton

Un bandana en coton fait partie de ces articles qui devraient être dans chaque kit car il a une multitude d’utilisations. Il peut être porté comme masque, couvre-chef, utilisé comme bandage et comme collecteur d’eau et filtre improvisés, pour n’en nommer que quelques-uns.

Un bandana constitue également un bon dispositif de signalisation visuelle, que ce soit lorsqu’il est porté ou lorsqu’il est agité en l’air. Pour cette raison, assurez-vous que le bandana que vous emballez est de couleur vive comme l’orange, le bleu ou le rose.

Abri et chaleur

Une couverture d’urgence ou un bivouac est léger, compact et peut être utilisé pour conserver la chaleur corporelle par temps froid. Le matériau dans lequel ils sont fabriqués est également imperméable, ce qui signifie qu’ils peuvent être utilisés comme poncho improvisé ou comme matériau d’abri.

Une autre bonne option pour rester au sec est d’utiliser de grands sacs poubelles. Si vous empruntez cette voie, je vous suggère d’acheter des sacs d’entrepreneur car ils sont beaucoup plus épais et plus durables que votre sac poubelle standard.

Ils sont suffisamment petits pour que plusieurs puissent être emballés dans un kit. Cela permet d’en porter un comme un poncho et un autre d’être utilisé pour créer un abri ou rempli de végétation pour créer un « oreiller ».

S’il peut faire froid dans votre région et que vous décidez de ne pas ajouter de briquet dans le kit, ajoutez à sa place plusieurs chauffe-mains chimiques.

Couteau

Il s’agit d’un autre outil dont vous aurez besoin pour décider d’inclure ou non dans le kit en fonction du niveau de maturité de l’enfant.

Vous connaissez le mieux votre enfant et vous saurez donc quel couteau lui convient le mieux, mais je vais faire une suggestion.

Il est encore assez courant que le premier couteau d’un enfant soit un couteau suisse. J’aime bien ces couteaux de poche pour moi mais je pense aussi qu’ils sont un bon choix pour ce type de kit.

Sa taille le rend convivial pour les petites mains et ils sont également livrés avec de nombreux outils qui le rendent plus polyvalent qu’une seule lame. Le seul inconvénient est que la plupart des couteaux suisses n’ont pas de lame verrouillable, c’est donc quelque chose à garder à l’esprit.

Source de lumière

Les enfants sont enclins à être un peu durs avec les choses et s’ils sont dans une situation de survie, cet article devrait être difficile. Ainsi, la source lumineuse n’a pas besoin d’être grande, mais elle doit être construite à partir de matériaux de qualité. Heureusement, les sources lumineuses modernes sont devenues compactes et durables.

De nombreuses lampes de poche sont désormais également équipées de plusieurs modes d’éclairage, tels qu’une fonction stroboscopique. Une lumière stroboscopique peut être particulièrement utile pour signaler de l’aide en cas d’urgence.

L’un de mes types de lumière préférés à utiliser à l’extérieur et en cas d’urgence est une lampe frontale. Ce type de lumière est attaché au couvre-chef ou porté autour du front. Ce qui rend une lampe frontale géniale, c’est qu’elle brille automatiquement partout où une personne regarde tout en permettant aux deux mains d’être libres.

Les Chemlights, comme les Cylume Sticks, sont une autre bonne option. Ce sont de petits tubes en plastique remplis d’un liquide. Lorsque le tube est plié, il libère un produit chimique qui illumine le liquide et le transforme en un « bâton lumineux ». De nombreux bâtons lumineux resteront allumés jusqu’à douze heures.


Emballer

Constituer un kit de survie pour un enfant n’est que la première étape. Une fois qu’il est assemblé, il est temps de l’utiliser! Permettez à l’enfant de porter le kit autant que possible afin que les articles soient utilisés souvent.

Cela leur permettra de se familiariser avec le contenu et, comme le dit le vieil adage, « la pratique rend parfait ».

Merci d’avoir lu et préparez vos petits!



Source de l’article

A découvrir